Communiqué de presse – Premier Congrès National des psychologues

23 Septembre 2019 – Akademia Malagasy Tsimbazaza

Thématique : La pratique du psychologue

 

L’Ordre National des Psychologues de Madagascar organise ce jour son premier Congrès. A cette occasion, il a choisi comme thématique la pratique du psychologue, qui se décline en 3 sous-thématiques :

  1. Le cadre de travail du psychologue: Ce premier volet permet de souligner que la profession de psychologue est réglementée, et que les psychologues membres de l’ONPM, qui sont au service du Public, veillent à leur intérêt et leur sécurité.
  2. La réalité malgache: Ce deuxième volet met en lumière la place et les apports des psychologues praticiens dans la vie des Malagasy : dans le quotidien, dans leur scolarité, auprès des Malagasy ayant vécu des traumatismes, dans le monde du travail, etc. La pratique se fait toujours dans un souci de s’adapter à la culture Malagasy.
  3. Les recherches actuelles : Ce troisième volet veille à porter à la connaissance du public les résultats de 2 travaux de recherche en psychologie menées à Madagascar, l’un portant sur le thème du stress des parents d’enfants autistes, et l’autre, sur le thème de la relation Superviseur/Employé, de perception de justice et de citoyenneté organisationnelle au sein d’un établissement d’Etat à caractère administratif.

Résumés des communications orales

1) Le Cadre de travail du psychologue

La déontologie du psychologue, par Olivier Rakotomalala

Le  psychologue  est  un  professionnel porteur de valeurs  professionnelles. Le respect de ces valeurs par celui-ci est une garantie pour  la sécurité du public. L’ONPM  est là pour s’assurer de cette sécurité  du public.

Les attitudes et le savoir être du psychologue, par Hoby Andriamiharimanana

La compréhension de la souffrance humaine est au cœur de la psychologie. C’est un métier délicat qui exige aux professionnels d’utiliser leurs savoirs, leurs savoirs faire et leur savoir être de façon adéquate au service du mieux-être de leurs clients. Pour cela, être un bon psychologue exige de nombreuses qualités, notamment : l’empathie, l’ouverture d’esprit, le sens de l’écoute et de la communication, le goût du contact humain, l’équilibre émotionnelle, la capacité d’analyse, la neutralité, etc. 

La relation thérapeutique soignant soigné : entre alliance et distance, par Holitiana Rabarison Anja

La relation thérapeutique est gage du succès de l’accompagnement psychologique. Dans cette relation, le psychothérapeute se situe à bonne distance du patient afin d’exercer les forces du levier thérapeutique. Dans le cadre de l’accompagnement psychologique se joue le transfert chez le patient. Celui-ci est analysé avec le thérapeute dans le but d’un changement du fonctionnement psychique chez le patient. Ainsi, pour que la relation psychologue-patient tienne son rôle de « thérapeutique », le psychologue conserve tout au long de l’accompagnement psychologique une neutralité bienveillante, cela dans le respect de la fragilité du patient.

2) La réalité malgache

La psychologie en lien avec la culture malgache,  par Mialy AndriamalANDY

Etat des lieux sur la pratique de la culture traditionnelle malgache et son intérêt de la lier à la pratique du métier de psychologue.

La place du psychologue dans le monde du travail, par Hery Miadana Andrianoelison

Actuellement, dans le monde du travail, peu d’entreprises sollicitent les psychologues, et pour les rares entreprises qui les sollicitent, les interventions sont de nature curative. Or, pour assurer la qualité de vie au travail des salariés et pour déjouer les risques psycho-sociaux, une action de prévention est préférable. Les psychologues peuvent intervenir pour un diagnostic organisationnel, un accompagnement collectif ou individuel, une formation, une sensibilisation; mais encore faut-il que le psychologue et le décisionnaire de l’entreprise puissent parler le même langage : le souci du bien-être de ses salariés pour une meilleure performance et pour la prévention des turn-over.

La demande en milieu hospitalier, par Aina Razakandrainy

La place de la prise en charge psychologique au sein d’un établissement hospitalier a été mise en exergue. De nombreuses demandes d’aide, d’accompagnement et de soutien psychologique sont reçues chaque jour. Ces dernières sont de multiples natures. Les motifs de consultation les plus fréquents sont : la dépression, les difficultés scolaires, le développement personnel et un besoin de coaching.

La pratique de l’EMDR à Madagascar, par Nirina Andrianjara

Accident, attentat, violence ou agression sexuel, à tout moment la vie peut basculer dans l’horreur et ces évènements peuvent avoir des répercussions psychologiques dramatiques ; les victimes développent généralement un Stress Post Traumatique. Il est important de suivre une thérapie pour se libérer des traumatismes, par exemple, une psychothérapie par l’EMDR. L’EMDR ou intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires se distingue des autres psychothérapies par sa rapidité et son efficacité.

3) Les recherches actuelles

Le stress des parents d’enfants autistes, par Sitraka Rakotondrasoa

Cette recherche est une étude pilote sur le lien entre les crises de colère des enfants autistes et le stress parental. Elle a mis en exergue, entre autres, que le  niveau de stress parental chez les parents malgaches est très élevé par rapport à la norme. Ce qui a conduit à la réflexion que le  besoin d’accompagnement et de soutien psychologique dont devrais bénéficier les parents d’enfants autistes est flagrant et que l’aide ne devrait pas être uniquement tournée vers les enfants.

L’influence de la relation Superviseur/Employé sur la perception de justice et les comportements de citoyenneté organisationnelle : cas d’un établissement d’Etat à caractère administratif à Madagascar, par Giovanni Andriamanantena

La recherche a permis de mettre en évidence les liens entre les différents aspects de la perception de justice (distributive, procédurale et interactionnelle) et les comportements de citoyenneté organisationnelle (altruisme, entraide, vertus civiques et esprit d’équipe) sur un échantillon de 73 participants. Elle s’attelle également à vérifier l’influence de la qualité de la relation Superviseur/Employé sur ces liens, tel que suggéré par divers écrits. Ces dimensions sont parfois jugés insignifiantes dans les pratiques courantes de gestion RH, mais ont une importance non négligeable sur la performance individuelle des collaborateurs d’une organisation.

Fermer le menu